Cliquer ici pour signer la pétition

Du maraîchage plutôt que du béton...

Et si au lieu du béton on faisait pousser des salades et des pommes ? Il est des pépites qu’il nous faut conserver comme la prunelle de nos yeux. Le coteau de Torcy en fait parti et il nous sera très utile lorsque le changement climatique se fera plus menaçant...

Nous avons jusqu’à présent abordé la sauvegarde du Coteau de Torcy sous l’angle du cadre de vie, de la préservation de la biodiversité, de l’écosystème, de la flore et de la faune. Nous avons abordé la question de la circulation, de l’apport de touristes, du béton, de l’artificialisation des sols qui concourent au réchauffement climatique, il nous faut maintenant aborder une autre réalité bien plus désagréable encore...

La vie sur terre inéluctablement transformée par le dérèglement climatique

« La vie sur terre telle que nous la connaissons sera inéluctablement transformée par le dérèglement climatique quand les enfants nés en 2021 auront 30 ans, voire plus tôt », alerte un projet de rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Les impacts dévastateurs du changement climatique sur la nature et l’humanité sont pour partie déjà « irréversibles » précise-t-il (1).

Pénurie alimentaire...

La Méditerranée va concentrer tous les événements extrêmes, comme les précipitations intenses, les sécheresses, les vagues de chaleur (2). L’Espagne, les pays du Maghreb principaux fournisseurs de produits maraîchers d’Ile-de-France vont se désertifier. (3)
Dès phénomènes extrèmes et cahotiques que nous connaissons déjà dans le sud de la France : orages d’été précoces, floraisons prématurées, gel vont s’accentuer et causer des dégâts aux récoltes, la tension sur les prix, les risques de pénuries de produits maraîchers iront croissants.

Nous sommes placés devant un choix d’avenir.

Dès lors nous sommes placés devant ce choix pour la pépite que constitue le Coteau de Torcy  : faut-il planter du béton, artificialiser et contribuer localement au réchauffement ou est il plus utile de protéger ces terres saines et de les utiliser intelligemment par exemple pour du maraîchage permettant d’alimenter localement en bio les cantines scolaires ?

(1) https://www.franceinter.fr/environnement/l-humanite-a-l-aube-de-retombees-climatiques-cataclysmiques-selon-des-experts-du-giec
(2) https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/climatologie-mediterranee-va-subir-plein-fouet-rechauffement-climatique-6624/
(3) https://www.marseillenews.net/ils-previennent-que-75-de-lespagne-est-menacee-de-desertification.html

Cliquer ici pour signer la pétition

rg

15/06/2021

Pour la sauvegarde des espèces et forêts. Trop de béton tue le béton. Je ne souhaite pas que cette partie de l’agglomération ressemble à Paris sans air et avec toute la pollution. Et trop de monde pour faire quoi ? Il faut s’occuper de la ville actuelle et de ses problématiques avant de faire venir du monde...

Aude

19/05/2021

Je suis du même avis que vous. Et je rajouterai que l’imperméabilisation d’un coteau augmentera les risques d’inondations déjà importants malgré les bassins de rétentions aménagés au niveau du moulin de Douves. Un Verger Forêt serai l’idéal pour conserver cet espace de nature tout en permettant une production fruitière pour nos écoles, par exemple. Cela me semblerait être un bon compromis.

André

18/05/2021

Pour stopper l’artificialisation des sols, surtout dans les espaces dont le sol est sain pour la biodiversité.

 


Des avis...

A votre avis...

Qui êtes-vous ?
Votre message