Cliquer ici pour signer la pétition

Torcy, un hôtel en questions...

L’hôtel de 100 chambres prévu au carrefour des cantines dans la seconde tranche de la Zac des coteaux de la Marne a-t-il encore des raisons d’exister ?


Première question, faut-il rajouter du trafic touristique, autocars et voitures, de la pollution dans un secteur où les routes, autoroutes sont déjà au bord de la saturation sans qu’aucune étude ne vienne en mesurer l’impact cumulé avec l’urbanisation croissante ?

Deuxième question, la construction d’un hôtel étant déjà prévu à Noisiel dans le projet de la « Cité du goût » sur le site de l’ancienne chocolaterie Menier, est-il vraiment utile d’en avoir un second si près ?

Certes il y a le bassin Olympique et les épreuves de canoë-kayak prévues en 2024. Mais après ? La pandémie de Covid-19, qui repart dans certaines régions du globe, a fragilisé et désorganisé par effet domino un système économique dont les produits manufacturés, pour l’essentiel fabriqués en Chine, viennent à manquer.
Troisième question, un hôtel est-il un projet viable dans un environnement économique et social incertain accentué par une crise énergétique majeure peu favorables au développement du tourisme ?

Il n’y a plus de temps à perdre...

Avec sa cohorte de phénomènes extrèmes qui défrayent la chronique, le changement climatique se précise conformément aux prévisions du GIEC (1).
Le secrétaire général de l’OMM (2) , Petteri Taalas averti :
« Au rythme où augmentent les concentrations de gaz à effet de serre, l’élévation des températures à la fin du siècle sera bien supérieure aux objectifs de l’accord de Paris... ».
« Nous devons repenser l’industrie, le secteur énergétique et les transports, et tout notre mode de vie. [...]. Il n’y a pas de temps à perdre », a-t-il ajouté (3).
Quatrième question, sans doute la plus cruciale, allons nous, dans le triangle « Torcy-Vaires-Noisiel », à l’heure de la nécessaire sobriété énergétique prendre la responsabilité de multiplier des déplacements générateurs de gaz à effet de serre avec un hôtel et des infrastructures organisant le tourisme ?

Alors que le nombre de signataires de la pétition pour l’arrêt de la seconde tranche de la Zac des coteaux de la Marne dépasse les 500, ne serait-t-il pas tout à l’honneur des élus des différents échelons d’entendre leurs concitoyens et sans perdre de temps stopper ce qui peut l’être, immobilier et tourisme.
Dernière question, ne faut-il pas repenser sérieusement, ensemble, Torcéens, Vairois, Noiseliens le devenir du triangle, notre adaptation au réchauffement climatique, notre devenir  ?
Cela tombe bien nous appartenons à la même communauté d’agglomération.

(1) https://www.france24.com/fr/plan%C3%A8te/20210809-alerte-rouge-pour-la-plan%C3%A8te-le-rapport-alarmant-du-giec-sur-le-climat
(2) Organisation météorologique mondiale.
(3) https://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/climat-record-de-concentrations-des-gaz-a-effet-de-serre-en-2020-alerte-l-onu_4821087.html

Cliquer ici pour signer la pétition

Il est encore temps d'arrêter la destruction du coteau...

Alors que le nombre de signataires de la pétition pour l’arrêt de la seconde tranche de la Zac des coteaux de la Marne dépasse les 500, ne serait-t-il pas tout à l’honneur des élus des différents échelons d’entendre leurs concitoyens et sans perdre de temps stopper ce qui peut l’être...

Le coteau en proie aux bulldozers...


Agrandir l'image

Les palissades détruites par le vent remplacées, vous ne verrez plus le saccage...


Agrandir l'image


Cliquer ou survoler la photo pour en lire la légende...

Xavier

23/10/2021

Car j'ai connu une foison de lapin au parc de Noisiel. Il n'y en a plus au lac de Vaires-sur-marne, là ils ont bétonné. Un grand espace sauvage détruit juste pour les J.O. Dégoûté de voir et laisser détruire par la seul décision des élus alors que les citoyens de leur ville même pas écouté detruise notre environnement avec notre argent des impots comme si c'etait le leur et se demande jamais ce que veulent leur concitoyens et ils appellent cela démocratie ????????

Patricia

22/09/2021

Contre la sur densité de population dans un environnement où les infrastructures ne sont pas à la hauteur

 


Des avis...

A votre avis...

Qui êtes-vous ?
Votre message