Cliquer ici pour signer la pétition

Torrent sur le coteau, l’autre scénario...

Pour l’agglomération les désordres créés chemin de la Messe ne seraient pas liés aux premières constructions de la zac mais à une pluviométrie exceptionnelle. Et si les deux avaient concourus à ce résultat. Enquête.


L’agglomération exclut toute mise en cause des premiers bâtiments de la zac des coteaux dans l’apparition d’un torrent Chemin de la messe le 19 juin 2021. Dans un courrier adressé au comite de sauvegarde du coteau de Torcy qui lui posait la question, elle argue de la distance séparant les constructions pour attribuer les désordres créés chemin de la Messe au seul ruissellement des eaux de surface.
Un autre scénario basé sur des données hydrogéologiques (1), prenant en compte la circulation des eaux souterraines décrite dans l’animation ci-dessus, semble plus vraisemblable...

Un scenario plus vraisemblable

Les constructions de la première tranche de la zac sur la ligne de sources (croquis 3) ont perturbé l’écoulement des eaux souterraines du coteau, élevé le niveau de la nappe enfermée dans la couche d’argile verte qui en recouvre sa partie supérieure.
Il est vraisemblable que les pluies de juin 2021 aient rapidement aggravé le phénomène, augmentant la pression dans la nappe à son point le plus bas, chemin de la Messe (croquis 4), forçant le débouché et libérant, le 19 juin 2021, un torrent à un endroit où, de mémoire de riverain, aucune source n’a jamais coulée.
Depuis, l’eau ruisselant en continu tendrait bien à prouver que le fonctionnement hydrogéologique (2) du coteau à été modifié par les premiers bâtiments de la Zac des coteaux qui se situent à 350 m.

L’urgence d’une étude hydrogéologique

Ce ne sont donc pas des travaux d’entretien de canalisations d’eau pluviale qui affineront la connaissance et régleront le problème de circulation des eaux souterraines sur le coteau mais bien une étude hydrogéologique.
Les riverains restent préoccupés par la réalisation de nouvelles habitations prévues dans la seconde tranche (croquis 6) encore plus proche des leurs et situées sur la ligne de source, ce d’autant que le phénomène qui s’est produit en juin 2021, va, malheureusement, devenir plus fréquent avec le changement climatique.

(1) Bureau de la Recherche géologique et Minière (BRGM), Aquibrie, base de données LISA
(2) L’hydrogéologie de « hydro » (eau) et de « géologie » (étude de la terre), est la science qui étudie l’eau souterraine à travers les aquifères et autres milieux poreux peu profonds (généralement moins 1 000 mètres sous la surface).
L’hydrogéologie s’occupe de la distribution et de la circulation de l’eau souterraine dans le sol et les roches, en tenant compte de leurs interactions avec les conditions géologiques et l’eau de surface.

Cliquer ici pour signer la pétition

1 - Le coteau à l'époque du camping.   2 - L'hydrogéologie du coteau.   3 - Les premiers bâtiments érigés sur la ligne de source.   4 - Un torrent surgit chemin de la Messe.   5 - La première tranche au complet.   6 - Les deux tranches telles que prévues.
Ces croquis sont une simulation de l'hupothèse avancée, réalisés à partir de vues en perspective figurant dans la demande d'autorisation de dérogation aux espèces protégées.

Le coteau à l’époque du camping.


Agrandir l'image

Sur un dénivelé de 50 m se succèdent : le plateau calcaire, une couche d’argile verte imperméable, une couche argile et calcaire poreuse puis une couche alluvionnaire. La couche imperméable renferme une nappe d’eau alimentée par la nappe des calcaires de la Brie qui se vidange par des exutoires, formant une ligne de sources.


Agrandir l'image

Les constructions de la première tranche de la zac sur la ligne de sources ont perturbé l’écoulement des eaux souterraines du coteau, élevé le niveau de la nappe enfermée dans la couche d’argile verte qui en recouvre sa partie supérieure.


Agrandir l'image

Les pluies de juin 2021 ont rapidement aggravé le phénomène, augmentant la pression dans la nappe à son point le plus bas, chemin de la Messe, forçant le débouché et libérant, le 19 juin 2021, un torrent à un endroit où, de mémoire de riverain, aucune source n’a jamais coulée.


Agrandir l'image

La première tranche au complet avec en premier plan la caserne de pompier, juste après la résidence intergénérationnelle. Sous les résidences de l’allée de la Croix, le programme « Le Perchoir » de REI habitat dont les travaux sont prévus pour septembre 2022.


Agrandir l'image

Le programme immobilier complet à cheval sur la ligne de sources, objet de l’inquiétude des riverains du chemin de la Messe et de la rue du Petit Clos Saint-Maur.


Agrandir l'image


Cliquer ou survoler la photo pour en lire la légende...

Des travaux entrepris

Courant avril des travaux ont été entrepris Chemin de la Messe, l'eau ne s'écoule plus. L'hiver ayant été particulièrement sec, il faudra attendre des précipitations d'une certaine intensité pour vérifier si les sources réapparaissent. Les riverains sont satisfaits, leur action n'a pas été inutile.

 

Voir dans la même rubrique...
ZAC des coteaux, à la source du locatif...
La Navette pour la base de loisirs circule...
Un abri ne fait pas une ligne de bus...
La construction bois sera-t-elle victime de la nature du coteau ?
Chercherait-on du pétrole à Torcy ?
Zac pieds dans l’eau...
Torrent sur le coteau, l’autre scénario...
L’urbanisation de tout le coteau, une option envisagée !
Y a-t-il un pilote dans l’opération ?
Seconde tranche, calme apparent...
Compétence agglomeration, ça coule de source...
La Zac des coteaux source d’ennuis...
Zac des coteaux, rue de Chèvre... patience
RD10, les Noisiéliens réagissent...
Rue de Chèvre, chantier à l’arrêt !
La folie immobilière et touristique se poursuit le long de la RD10....
RD10, on ne nous a pas bien compris...
Des commerces sont-ils prévus dans la Zac des coteaux ?
Préserver une pépite valant tout l’or du monde...
Réponses hallucinantes de l’agglomération et d’Epamarne....
Le saccage continue...
Zac des coteaux, rue de Chèvre des chantiers qui se télescopent...
Dès la préhistoire le coteau était peuplé...
Rue de Chèvre, des réponses et des questions en suspend...
Travaux d’envergure, rue de Chèvre et au carrefour de la route de Lagny
Bienvenue Max
Epamarne ou l’art de nous faire prendre des vessies pour des lanternes...
Notre action dans la presse...
La RD10 submergée...
Histoire de flâner sur le coteau...
Question de trafic et stationnement rue de Chèvre...
Zac des coteaux de la Marne, les écureuils ne lui disent pas merci
Démarrage de la pétition

Des avis...

A votre avis...

Qui êtes-vous ?
Votre message