Cliquer ici pour signer la pétition

Urbanisation, tourisme dans le triangle Noisiel-Torcy-Vaires , une étude d’impact s’impose...

Inquiet de l’urbanisation grandissante dans le triangle Noisiel-Torcy-Vaires et des orientations touristiques dans ce secteur, le Comité de sauvegarde du coteau de Torcy s’est adressé à Valérie Pécresse, Présidente du Conseil régional d’Île-de-France et aux responsables des différentes collectivités concernées (1) leur demandant de réaliser une étude d’impact.

Le comité s’inquiète de l’urbanisation grandissante dans le triangle Noisiel-Torcy-Vaires. Car ce sont près de 2000 logements (2) qui y sont en projet ou en construction.
Il s’inquiète des orientations touristiques dans ce secteur avec le projet de Cité du goût devant accueillir 350000 visiteurs/an sur l’ancien siège de Nestlé à Noisiel et la réalisation d’une résidence hôtelière. Un autre hôtel d’une centaine de chambres situé à l’entrée nord-ouest de la Zac des Coteaux de la Marne à Torcy devant accompagner l’activité de l’Ile-de-loisirs de Vaires-Torcy dont la Région entend développer la fréquentation.

Pour le Comité, une étude d’impact menée par la région et les collectivités concernées est nécessaire afin d’anticiper les effets cumulés de toutes ces réalisations et projets sur le quotidien des riverains, les transports (bus, RER) et la circulation sur des axes (RD10), Francilienne, A4) empruntés par bon nombre d’habitants de cette partie de l’Ile-de-France et ainsi prendre les dispositions qui s’imposent.

(1) Agglomération de Paris Vallée de la Marne, Epamarne, Conseillers départementaux du canton, maires de Torcy, Noisiel et Vaires-sur-Marne

(2) Coteaux de la Marne à Torcy 600 logements (300 réalisés)
Cité du Goût à Noisiel 700 logements à venir
Domaine du Parc à Noisiel 90 logements à venir
Le Vertuose à Torcy 170 logements à venir
Le Clos de l’Arche à Torcy 75 logements
Le clos des maraîchers à Torcy 50 logements réalisés
Esprit Canal à Vaires-sur-Marne : 150 logements réalisés

Cliquer ici pour signer la pétition

Lettre à Valérie Pécresse, présidente du Conseil régional d’Ile-de-France

Lettre à Valérie Pécresse, présidente du Conseil régional d’Ile-de-France

Lire la lettre


Agrandir l'image

Lettre à Guillaume Le Lay-Felzine, président de l’agglomération de Paris Vallée de la Marne

Lettre à Guillaume Le Lay-Felzine, président de l’agglomération de Paris Vallée de la Marne

Lire la lettre


Agrandir l'image

Lettre à Guillaume Le Lay-Felzine, maire de Torcy

Lettre à Guillaume Le Lay-Felzine, maire de Torcy

Lire la lettre


Agrandir l'image

Lattre à Mathieu VISKOVIC, maire de Noisiel

Lattre à Mathieu VISKOVIC, maire de Noisiel

Lire la lettre


Agrandir l'image

Lettre à Edmonde Jardin, maire de Vaires-sur-Marne

Lettre à Edmonde Jardin, maire de Vaires-sur-Marne

Lire la lettre


Agrandir l'image

Lettre à Yann Dubosc, conseiller départemental du canton de Torcy

Lettre à Yann Dubosc, conseiller départemental du canton de Torcy

Lire la lettre


Agrandir l'image


Cliquer ou survoler la photo pour en lire la légende...

 


Des avis...

  • Comment l’environnement de ces 2000 logements sera-t-il entretenu ?
    Promenez-vous sur la voie carrossable du Chemin de la Messe à Torcy
    dans sa partie jouxtant le cimetière.
    Mis à part les bas côtés où régulièrement les trottoirs sont nettoyés,
    vous y verrez des fils téléphoniques et électriques envahis par la végétation,
    une nouvelle source, probablement de l’eau détournée par le bétonnage
    massif des nouvelles constructions. Ce qui inquiète, c’est le niveau de sécurité
    basique des protections, à savoir une barrière de police, celle qui sert à
    contenir les foules, placée en plan horizontal pour protéger des chutes.
    (les barreaux doivent être plan et suffisamment serrés). Il existe aussi une
    protection verticale, en partie des armatures de béton armé, véritables pointes
    de lance si un usager vient à s’éperonner lors de sa circulation surtout en descente.
    Un dernier point concerne le revêtement routier (avec les évacuations d’eaux
    pluviales désormais insuffisantes), réparé ponctuellement mais à revoir avec
    la réfection complète des trottoirs permettant ainsi d’éviter les vélos qui
    descendent à vive allure.
    Si les gestionnaires des lieux ne sont pas dans la capacité de réaliser une
    maintenance correcte des installations actuelles, inutile d’envisager avec
    sérénité la maintenance des nouvelles dans les années futures...
    En cas de besoin, des photos sont à la disposition.

A votre avis...

Qui êtes-vous ?
Votre message