Cliquer ici pour signer la pétition

Torcy peut apporter sa pierre à la lutte contre le changement climatique

Le 9 janvier 2018, le Conseil national de la protection de la nature émettait un avis défavorable au projet de Zac des coteaux de la Marne présenté par Epamarne...

Voici en l’occurrence ce que disait le CNPN :
"L’analyse du dossier de demande de dérogation au titre des espèces animales protégées suscite de nombreuses remarques :
Au niveau des inventaires : les méthodologies utilisées ainsi que les périodes de détectabilité ne sont pas toujours en adéquation avec les espèces à rechercher, notamment concernant les amphibiens et les chiroptères.
Au niveau de la zone d’étude : la situation du projet présent à proximité immédiate d’une Zone Naturelle d’Intérêt Faunistique et Floristique, aurait mérité que la zone d’étude soit élargie.
Au niveau de la doctrine ERC [eviter-réduire-compenser, ndlr] : les mesures de réduction et de compensations correspondent à des mesures liées aux habitats ou à des espèces floristiques et non aux espèces objets de la demande de dérogation.
Les mesures de compensation devraient concerner les sites recensés et évités (?) sur la figure 37 p.72 (maintien de zones d’intérêt) et la prairie boisée qui se situe au sud-ouest du projet sur environ 3 ha et qui possède les caractéristiques écologiques pour servir de refuge aux chiroptères et oiseaux comme le bouvreuil, la Mésange huppée, la chouette hulotte et aux orchidées présentes sur le site. Cet espace se situe d’ailleurs au cœur des corridors écologiques (cf. p.28 : corridors écologiques avant projet).
Ce sont ces raisons qui amènent le CNPN à prononcer un avis défavorable.

Cet avis n’empêchera pas la ville de Torcy, EpaMarne et la communauté d’agglomération Paris-Vallée de la Marne de présenter leur projet d’« eco-quartier » comme « un projet respectueux de cet environnement exceptionnel ».
Ils obtiendront le feu vert de la Préfecture grâce à une dérogation à la protection des espèces, à contrario de ce que l’on savait déjà à l’époque être primordial, la préservation de la biodiversité et qui a été confirmé par le dernier rapport du GIEC.

Le Comité de sauvegarde du coteau de Torcy s’adresse une nouvelle fois, solennellement à monsieur le maire, Guillaume Le Lay-Felzine, président de l’agglomération, aux dirigeants d’Epamarne, l’opération immobilière de la seconde tranche de la Zac des coteaux ne doit pas se réaliser.
En respectant l’avis du CPCN, en protégeant le coteau, notre pépite, un écosystème qui constitue un îlot de fraîcheur dont les générations futures auront besoin, en renonçant à la seconde tranche de la zac des coteaux, en y laissant s’épanouir la biodiversité Torcy pourrait s’enorgueillir d’apporter sa pierre à la lutte contre le changement climatique.

Cliquer ici pour signer la pétition

 


A votre avis...

Qui êtes-vous ?
Votre message